Philippe LERIDON
Philippe LERIDON

VARANASI

Située sur la rive gauche du Gange, la ville est considérée comme l'une des villes les plus anciennes, elle daterait du VIème siècle avant JC !. Dédiée à Shiva, elle est la capitale spirituelle de l'Inde et la principale ville sacrée de l'Hindouisme.

Nous avions eu l'occasion de visiter Rameswaram dans le sud, autre lieu sacré de l'Inde.

Dans la croyance hindoue, mourir à Varanasi permet d’en finir avec le cycle des réincarnations (le samsara) et d’atteindre le moksha (l’équivalent du nirvana pour les bouddhistes). Beaucoup d'Indiens viennent donc mourir à Varanasi.

Le plus important centre de crémation est Manikarnika Ghat. A côté se trouve un petit temple dont un coté est en train de s'affaisser dans le Gange.

Les personnes qui officient sur le site des crémations, disent en incinérer environ 300 quotidiennement, 24h/24.

Des tonnes de bois de différentes qualités en fonction du rang du défunt, il faut environ 200 Kilos par crémation. Durée de la crémation environ 3 heures. Sur le site une épaisse fumée acre se dégage. Attention à ne pas prendre de photos sur place, vous risquez d'avoir de gros ennuis. Les miennes ont été prises du bateau.

Il existe un incinérateur électrique, de l'autre côté, complètement abandonné, il ne respecte pas la tradition d'après les fidéles.

Six catégories de personnes considérées comme sacrées ne sont pas incinérées mais directement remis au Gange. Il s’agit de nouveau-nés, femmes enceintes, vaches, lépreux, des sâdhus (saint homme) que vous rencontrez partout et les victimes de morsures de cobras.

Vue sur les Ghats (Temples au bord du Gange), au petit matin